Digital editions and covers


cover_163

Cover: «Leçon d’érotisme par le Crazy Horse»
Photo: Vlada Krassilnikova © Crazy Horse
www.lecrazyhorseparis.com


Modem Women's Milano Spring-Summer 2010

Cover by Crazy Horse

Pour cette édition de Modem nous avons donné “carte blanche” au Crazy Horse, le mythique cabaret parisien qui habille d’effets de lumière sophistiqués la sensualité, le glamour et l’irrévérence féminine.

Alain Bernardin le crée en 1951. Il le baptise Crazy Horse, du nom de celui qui en 1876 conduit à la défaite les troupes du général Custer dans la bataille de Little Big Horne, devenant ainsi le symbole de la résistance du peuple indien d’Amérique.

Dés le début l’identité du Crazy Horse reflète celle de son fondateur et a pour vocation celle de faire émerger, à travers le corps de la femme, de nouvelles valeurs esthétiques dans lesquelles l’érotisme, la séduction, la grâce et l’élégance gestuelle se fondent pour devenir source d’expression créative et poétique.

Alain Bernardin fût un observateur attentif des comportements de la société de son époque, qui évoluèrent radicalement dans les années soixante.
Période à laquelle il exprima un intérêt particulier pour la Mode «underground». Paco Rabanne et Azzaro devinrent ainsi ses amis.

Il s’intéressa à toutes les nouvelles techniques expérimentées par le monde du spectacle et se les appropria, il considéra aussi d’une importance primordiale l’aspect musical et l’utilisation de la lumière dans la chorégraphie de ses spectacles, qui aujourd’hui encore caractérisent le Crazy Horse.

«Désirs» est le titre du nouveau spectacle impertinent du Crazy Horse, fruit de la collaboration de divers créateurs.

La mise en scène est signée par Philippe Decouflé, la direction artistique par Ali Mahdavi, la musique par Fred Pallem et la mélodie du final «Désir» est, quant à elle, composée par Philippe Katerine et interprétée par les danseuses du Crazy.
Les costumes et les souliers du corps de ballet du Crazy Horse ont été conçus par les créateurs de Mode Fifi Chachnil et Christian Louboutin.
L’affiche a été créé par Hilton McConnico.

Ezio Barbaro