Digital editions and covers


cover_64

Cloud image "Lost and found"
Featuring Catherine Dill
© Tony Oursler
www.tonyoursler.com


Modem Women's Paris Fall-Winter 2005-2006

Cover by Tony Oursler

Pour cette édition consacrée à la présentation des collections Femme automne-hiver 2005/2006 nous avons donné «carte blanche» à Tony Oursler, artiste polyvalent, le «sculpteur de la vidéo projection», né à New York en 1957.

La mise en scène de son répertoire imaginaire est composée de figures irréelles, voix, discours, visages qui animent: des zones retranchées (dessus d’escalier, coins de pièce), des espaces extérieurs (façades de rue, fenêtres des Musées, jardins publics) ou l’atmosphère par projection sur fumée (couverture de cette édition).

Toutes ses œuvres sont des simulacres esthétiques dans lesquels la forme humaine fantomatique ou déformée, induit le spectateur à réfléchir aux névroses provoquées par le conditionnement médiatique, religieux, familial, d’arrivisme social… Caractéristiques dominantes de notre culture métropolitaine.

Tony Oursler a été découvert par le public de l’art contemporain au cours des années 90’.
Il commença son parcours de recherche créative en 1977. À cette époque, en qualité d’étudiant à l’Institut d’Art de Los Angeles, il rencontra Mike Kelley. Ensemble ils fondent le groupe rock-punk The Poetics.
Jusqu’en 1983, les deux artistes entreprendront de multiples expériences de mixage culturel: théâtre, danse, performances.... avec la participation de plusieurs personnalités de l’avant-garde artistique américaine telles que John Cage, Alan Vega, Dan Graham… Cette particularité les différenciera du courant conceptuel et minimaliste en vogue à l’époque.

Aujourd’hui l’oeuvre de Tony Oursler est devenue une référence pour le public de l’art contemporain et pour une nouvelle génération d’artistes.

© Barbaro