Digital editions and covers


cover_109

"Omino", 1994-2001
Lampe série "Marionette"
réalisée en collaboration avec Alberto Nason et Mario Rossi Scola
Editeur: Produzione Privata
© Michele de Lucchi
www.amdl.it


Modem Women's Paris Spring-Summer 2005

Cover by Michele De Lucchi

Pour cette édition, dédiée aux présentations des collections Femme
printemps été 2005, nous avons donné «carte blanche» à l’architecte Michele De Lucchi, le designer du ready made qui se référe à l’expérience artistique de Marcel Duchamp.
De Lucchi considère l’Air et le Temps comme les éléments les plus précieux dont dispose l’Homme, mais aussi comme ceux qu’il a le plus abîmé et gâché. D’où la nécessité de les récupérer pour les régénerer
et pour les transformer en valeurs sensorielles et spirituelles, en sorte qu’ils soient en harmonie avec le besoin d’améliorer l’environnement vital collectif.

Dans la période de l’architecture radicale et expérimentale (années ‘70) Michele De Lucchi a été un des protagonistes de mouvements tels que Cavart, Alchimia et Menphis. Dans son parcours professionnel, il a réalisé plusieurs produits pour Artemide, Dada Cucine, Kartell, Matsushita, Mauser, Poltrona Frau et Olivetti dont il est responsable du secteur design depuis 1992.
Il a élaboré différentes théories relatives à l’évolution de l’ambiance du travail et des projets expérimentaux pour Compaq Computers, Philips, Siemens, Vitra. Il a aussi conçu des projets de bâtiments et de musées publics et privés au Japon, en Allemagne et en Italie Michele De Lucchi continue à développer une recherche permanente sur les thèmes du dessin, de la technologie et de l’artisanat.

En 1990, il a fondé Produzione Privata, une petite entreprise au sein de laquelle il dessine des produits réalisés à partir des techniques et des métiers artisanaux. Au cours de sa carrière, il a reçu de nombreux prix et distinctions. Nombreux aussi sont les musées qui ont exposé ses projets et ses oeuvres.

Certaines, dont la pièce qui illustre la couverture de Modem, font partie des acquisitions du Centre Pompidou où elles sont exposées dans les salles de la collection permanente jusq’au 30 Octobre 2004.

© Ezio Barbaro