Back to the previous page

Stephan Lanez


November 28 2012
Design

Marcel By, l’intelligence du design et de la production

Nouveaux éditeurs de mobilier et d’objets contemporains

Maison d’édition de mobilier et d’objets contemporains, lancée en janvier 2012 sur le salon parisien Maisons & Objet, Marcel By mutualise les talents. Cette maison porte une attention particulière aux différents acteurs et savoir-faire des entrepreneurs et des designers avec qui elle collabore et propose des produits de qualité, alliant esthétique et fonctionnalité, pour un marché haut de gamme, visant à la fois les particuliers et les prescripteurs.

Rencontre avec Stephan Lanez, designer et directeur artistique de Marcel By.

Vous avez lancé Marcel By en janvier 2012.
S.L. : Nous avons bénéficié d’un joli accueil lors du salon Maison & Objet auquel nous avons participé en janvier 2012. Le deuxième temps fort a été pour nous septembre 2012, le temps de caler la production de notre collection et d’inaugurer notre show-room rue saint Claude à Paris dans le marais. En octobre nous étions présents sur le salon Intérieur de Courtrai (Belgique). Nous sommes en plein développement et aujourd’hui distribués en Belgique, au Pays-Bas au Luxembourg…

Marcel By allie le beau et l’utile dans la pure tradition des arts décoratifs.
S.L. : Je n’aime pas tellement ce terme de décoratif, même si je suis issu de l’école des Arts Déco. A mes yeux, il ne recouvre que les valeurs de l’esthétisme, je lui préfère celles de l’utile, du fonctionnel, de l’intelligent. J’aime bien qu’un objet raconte une histoire ou qu’il fasse référence à l’histoire du design. La force de Marcel By ce sont ceux qui font les meubles et les objets. Finalement l’éditeur est celui qui fédère les fabricants et les designers. Tout repose sur l’entente humaine et la complicité. C’est dans cet esprit que nous avons personnifié le nom de la marque avec le prénom MARCEL, BY quant à lui correspond aux différents acteurs pour chaque projet. Les projets naissent de croisements, d’échanges, la marque aurait tout aussi bien pu s’appeler intersection… Mais ç’aurait été moins bien, non ?

Quelles sont les valeurs de la marque Marcel By ?
S.L. : La noblesse des matériaux conjuguée à l’innovation de techniques performantes ou de matériaux composites, comme le LED, le béton composite, le Corian©.
Ou l’utilisation d’assemblages mécaniques sophistiqués en menuiserie traditionnelle comme celle utilisée pour la table basse Quatro, qui est entièrement démontable. Ce qui est intéressant c’est de faire rentrer l’intelligence industrielle dans le monde artisanal. Cela permet une position serrée ou large de la production. Les miroirs Akté, Nymphé et Augé de Samuel Accoceberry sont en tôle d’acier inox poli miroir traité sur une face, dans la matière. Ils subissent un bain d’électrolise, c’est une technologie innovante d’Arcelor Mittal. Les objets, eux, sont ancrés dans une histoire très ancienne, leurs noms évoquent trois des filles du Dieu Cronos. Le miroir est ce qui reflète le cours du temps, la psychée … C’est ce double vocabulaire qui nous intéresse.

Vous produisez en Europe.
S.L. : Nous nous efforçons d’aller à la rencontre de savoir-faire locaux, la tradition du verre soufflé de Bohème pour les photophores ou l’ébénisterie des Vosges pour une assise nous séduit, mais nous ne nous interdisons pas un jour de sortir de l’Europe. Ce qui nous importe, c’est de contribuer à faire vivre des techniques traditionnelles. Et nous nous efforçons de rester au plus près de valeurs responsables. En tant qu’éditeur, nous sommes attentifs à l’empreinte écologique mais sans en faire un cheval de bataille.

Quelle sera votre prochaine étape ?
S.L. : La collection va s’étendre à d’autres produits et s’enrichir au fil du temps. Nous avons pour projet de travailler avec d’autres designers talentueux issus de la scène internationale. Nous sommes une équipe de six personnes et chaque point de vue compte, nous travaillons de façon collégiale. Nous nous tournons également vers les prescripteurs avec des produits très bien reçus pour les collectivités, comme la table Stern, qui se décline en plusieurs dimensions et différents plateaux (verre, bois massif, multi plis), ou le bridge Carène proposé dans un revêtement conforme aux normes NF sécurité confortique.

Quel serait pour vous l’éditeur de référence ?
S.L. : Oh, il y en a plusieurs ! Moroso pour sa liberté et son brin de folie, Vitra pour ses designers et la puissance de ses produits, B&B ou Poltrona Frau pour son patrimoine, E15 pour la pertinence de ses propositions … Notre ambition serait d’être la maison d’édition française d’envergure et haut de gamme signataire d’une collection de belle facture et bien dessinée. Il faut avoir de l’ambition quand on mène un projet comme le nôtre, ne serait-ce que pour parvenir à la moitié de la visée…

Plus d’info : Marcel By


Miroir, design Samuel Accoceberry


Table basse Quatro, design Stephan Lanez




Propos recueillis par Cendrine de Susbielle