Back to the previous page

Sam Baron


April 21 2010
Design

Down Side Up – Around the table

Au Palazzo Borromeo on retrouve la proposition de Fabrica, une collection originale de meubles en bois qui vise à redéfinir les possibilités de la forme, de la fonction, de la perception en partant de l’extrême simplicité de quatre caisses en bois.

L’idée du projet ?

Sam Baron : "L’idée c’était de réfléchir à la question : Que veut dire présenter des meubles aujourd’hui ? Le cadre du Salon du Meuble était très approprié et l’on a essayé de réfléchir au dessin, à la production en ayant comme objectif la présentation."

Le projet

S.B : "On a dessiné quatre modules - quatre caisses en bois avec trois hauteurs de pieds différentes - et avec ces sept éléments on arrive à créer une collection infinie. Ici on présente 14 solutions dont le but est de questionner sur le rôle du designer en suggérant que le designer ne doit pas simplement s’adapter à un mode de production mais qu’il peut aussi réfléchir et dessiner en ayant le mode de production en tête pour arriver déjà au niveau du dessin à une certaine économie de moyens. C’est le cas de ces propositions car avec seulement quatre façons de faire une boite on peut répondre à toutes le fonctions dont on a besoin : on a un système de rangement, une horloge, un banc, une table, une étagère…"

Un renversement de perspective dans la mesure où le dessin intègre d’emblée la logique de la production ?

S.B : "Oui absolument. Il ne s’agit pas de faire une chaise de plus, un meuble de plus… car c’est souvent cette frénésie qui anime l’industrie du design, encore plus pendant la semaine du meuble de Milan. Au contraire on essaye ici de renverser la logique en pensant en amont aux bonnes questions qu’on pourrait poser au producteur. Si je veux faire une collection de meubles en bois avec une esthétique particulière je dois savoir grâce au producteur quelles vont être ses conditions pour pouvoir les intégrer et dessiner en fonction. Ce n’est pas imposer un dessin mais au contraire c’est l’idée d’avoir un dessin qui sert la production."

Dans ce sens comment avez-vous pensé la relation entre production et créativité ?

S.B : "C’est ce qui est compliqué d’autant plus qu’il s’agit d’un projet de groupe. Il y a eu beaucoup de réunions, de discussions où on essayait de comprendre ce qui était le plus juste de faire. Notre idée c’était que tous les aspects, qu’il s’agisse de l’économie, la fonctionnalité jusqu’à la prise en compte de celui qui va couper le bois, étaient importants. Mais aussi par rapport à un dessin qu’on devait juste, qu’on assumait et qui n’était pas seulement une contrainte mais aussi une forme, un langage…"

Quelle est la spécificité de Fabrica dans l’univers du design ? Quelle vision veut-elle transmettre ?

S.B : "Fabrica est un centre de recherche ce qui veut dire qu’on peut prendre le temps pour penser, expérimenter et qu’on peut diriger nos projets sur des voies nouvelles."

Palazzo Borromeo
Piazza Borromeo, 10

©Photos credits: Gustavo Millon/Fabrica
Alessandra Fanari ©modemonline