Back to the previous page

Xavier Veilhan


May 26 2010
Art

Rencontre avec Xavier Veilhan à l'occasion de l'exposition en avant-première à l'hôtel Marcel Dassault de RAL 5015, sculpture nautique monochrome.

Pourquoi ce projet vous a-t-il séduit?

Xavier Veilhan: "C’était pour moi l’occasion de trouver un prolongement par rapport à mon travail.
Souvent, les objets d’art sont à mi-chemin entre le mental et le réel, je travaille beaucoup sur cette notion. Le projet RAL 5015 est à la fois un objet rêvé et en même temps une sorte d’irruption, une vision en trois dimension d’une pensée qui arrive dans la réalité. C’est à la fois une sculpture et un objet (on peut mettre huit personnes dedans, aller très vite sur l’eau: 40 nœuds). C’est cette ambiguïté, cette sorte de jonction entre deux domaines qui m’intéresse spécialement et que j’ai pu réaliser."

Que signifie le titre?

Xavier Veilhan: "Les noms des objets sont liés à une idée de glamour, une idée du luxe. J’ai choisi de faire un bateau entièrement monochrome, le titre correspond tout simplement à la référence de la gamme de couleur industrielle que j’utilise."

Que retenez-vous de cette collaboration?

Xavier Veilhan: "Dans cet univers de rêve, la partie fabrication technique m’intéresse beaucoup. La rencontre avec l’équipe du chantier naval Frauscher a été très enrichissante. Ces personnes sont des artisans à la limite de l’industrie mais encore des artisans. Ils ont très bien compris mes références."

Votre père fabriquait des petits bateaux de plaisance. Cette oeuvre est-elle une sorte d'hommage à votre père, peut-on dire que c'est lui qui a fait de vous un artiste constructeur?

Xavier Veilhan: "Quand j’étais enfant, il y avait un atelier chez moi. Mon père fabriquait des optimistes, de petits bateaux très simples. Ce n’est pas vraiment un hommage à mon père, mais je suis sûr qu’il est un peu responsable de ma fascination pour l’idée de la fabrication.

L’idée qui m’intéressait, était que l’on puisse fabriquer soit même un moyen de transport avec des moyens très simples, sans dépendre d’une économie ou d’une industrie.
Avec le RAL 5015, les moyens se sont un peu complexifiés, mais restent relativement simples techniquement : c’est une coque et un moteur.
Avec ce bateau, je souhaite retourner à l’essence même de l’objet : nous sommes devant un objet fondamentalement simple mais aussi techniquement et technologiquement abouti."

Est-ce un modèle unique ?

Xavier Veilhan: "Les prochains bateaux seront réalisés début 2011.
Chaque bateau sera unique par sa couleur, une sorte de monotype. Mais ce qui m’intéresse c’est de décliner les couleurs. Ce sont des monochromes, des couleurs radicales, en décalage par rapport à l’univers du nautisme.
J’aime l’idée que l’on soit à la fois devant un objet et devant une idée formalisée."

RAL 5015 sera vendu aux enchères le 20 juillet 2010 à 20h, à l’Hôtel Hermitage à Monte Carlo.

Xavier Veilhan


© Crédit photo Vincent Germond

Propos recueillis par Amélie Pironneau ©modemonline